d

Feugiat pretium nibh ipsum consequat nisl velavida trum quisque non tellus orci rudor ellus mauris a diam maecenas arcu.

Tel: +(123) 456 7890

contact@theme.com

620 Eighth Avenue, New York

mySofie

 - Pros, insurtech  - L’assurance santé n’est pas un bien de consommation comme les autres

L’assurance santé n’est pas un bien de consommation comme les autres

Une étude publiée en fin d’année par Bain & Company et menée dans 18 pays  souligne le manque de différentiation de l’offre. En ne répondant pas ou pas assez aux besoins des clients, le risque grandit de voir l’assurance traitée comme ce qu’elle n’est pas : un produit interchangeable, différenciable presque uniquement par ses caractéristiques techniques (et notamment le prix). Dans ce scenario catastrophe, le meilleur guide du client devient un simple comparateur.

Sans même parler des assurtechs, d’autres intervenants l’ont bien compris et se glissent dans cet espace laissé libre entre les assureurs et le public. Tesco, la chaîne de supermarché américaine, met à profit la fidélité de ses consommateurs pour distribuer de l’assurance. Amazon, en tant qu’employeur, décide de créer lui-même la sienne pour ses salariés.

>Le métier est-il donc condamné à se faire court-circuiter ? Non, à condition d’écouter les besoins des assurés. mySofie a précisément été conçue comme un assistant personnel qui connecte la couverture santé au quotidien du parcours de soin, au bénéfice de chacun. Bain propose sa propre grille de lecture pour lister les attentes du public. Nous l’avons comparée à la valeur que nous nous efforçons de créer à chaque étape. À vous de juger !