d

Feugiat pretium nibh ipsum consequat nisl velavida trum quisque non tellus orci rudor ellus mauris a diam maecenas arcu.

Tel: +(123) 456 7890

contact@theme.com

620 Eighth Avenue, New York

mySofie

 - Pros, insurtech  - L’assurance santé de demain : mutualiser le risque, le faire payer, ou… le réduire ?

L’assurance santé de demain : mutualiser le risque, le faire payer, ou… le réduire ?

Verily, l’organisation dédiée aux « Sciences de la vie » d’Alphabet (maison-mère de Google), a levé 1 milliard de dollars en début d’année en se positionnant sur la collecte et la compréhension de l’afflux de données de santé prévu dans les prochaines années.

Un afflux attendu aussi du côté de l’assurance. Capteurs embarqués, objets connectés, algorithmes et machine learning permettront de prédire de façon précise des couvertures parfaitement individualisées. Techniquement, chacun pourrait payer en fonction de son propre niveau de risque. Au détriment donc d’une partie de la population et du modèle historique de mutualisation.

Des alternatives existent. Aux États-Unis, 80% des assureurs intègrent désormais les facteurs socio-démographiques dans leurs actions pour adapter leur prévention et tenter de réduire les risques à long terme. Avec beaucoup de pragmatisme : une personne qui, comme 20% des Américains, renonce à se soigner pour payer son loyer devient un enjeu économique.

En agissant sur la prévention et les déterminants sociaux, les assureurs de demain pourraient avoir un rôle à jouer dans la santé aussi important que celui du personnel médical. Pour cela la clé sera d’être en contact en temps réel et en confiance avec leurs assurés pour comprendre leur situation, anticiper leurs difficultés et les accompagner dans leur résolution. Des canaux existent pour créer et maintenir cette conversation informée. mySofie est l’un d’eux.