d

Feugiat pretium nibh ipsum consequat nisl velavida trum quisque non tellus orci rudor ellus mauris a diam maecenas arcu.

Tel: +(123) 456 7890

contact@theme.com

620 Eighth Avenue, New York

mySofie

 - Pros, insurtech  - Ce que les acteurs historiques de l’assurance ont et que les assurtechs n’ont pas (encore)

Ce que les acteurs historiques de l’assurance ont et que les assurtechs n’ont pas (encore)

Le financement des assurtechs s’accélère. 2,22 milliards de dollars en 2017, 4,16 en 2018 et déjà 2,86 milliards dans les 6 premiers mois de 2019. Quelle est la place des assureurs historiques face à ce raz-de-marée ? Une étude menée par le cabinet Oliver Wyman auprès de 5000 personnes dans des pays voisins (Grande-Bretagne, Espagne, France et Allemagne) donne un élément de réponse.

61% des utilisateurs des «-techs » (fin- et assur-) se tourneraient vers un acteur historique si celui-ci offrait les mêmes services et les mêmes prix. La tendance est particulièrement marquée en France (66%) encore plus qu’en Allemagne (58%) ou en Italie (53%).

Au cœur de ce choix : la confiance dans ces institutions, qui atteint 60%, et dont manquent encore les nouveaux acteurs. Pour (re)gagner des clients, il faudrait y ajouter la flexibilité et la vitesse à laquelle s’attendent les utilisateurs aujourd’hui.

Or nous l’avons vu la semaine dernière, l’innovation dans les grands groupes d’assurance ne se porte pas bien. La solution ? Combiner le meilleur des deux mondes. En mettant à disposition leurs interfaces innovantes, des fintechs et assurtechs font évoluer la relation client des acteurs historiques. mySofie est spécialisée dans la compréhension de la couverture santé par les assurés et la proposition fluide de services pour mieux se soigner. Informer, aider à agir : l’application joue à plein ce rôle d’assainissement et d’enrichissement de la relation client.