d

Feugiat pretium nibh ipsum consequat nisl velavida trum quisque non tellus orci rudor ellus mauris a diam maecenas arcu.

Tel: +(123) 456 7890

contact@theme.com

620 Eighth Avenue, New York

mySofie

 - Pros, insurtech  - Devenir « customer centric », ça rapporte combien ?

Devenir « customer centric », ça rapporte combien ?

La tendance est au « user journey », aux entreprises et aux services « user centric ». Le client et l’utilisateur seraient l’alpha et l’omega non seulement de la distribution, mais aussi de la conception même des produits et des services. Avouons-le : chez mySofie aussi, nous nous revendiquons fièrement de ces principes.

Mais au-delà des mots et des exemples (Amazon, Netflix…), que rapportent vraiment ces approches ?

Le Boston Consulting Group (BCG), en s’appuyant sur une étude du MIT, a mis des chiffres derrières les mots :

– +20 à 40 points de recommandation par les clients

– 15 à 20% de réduction des coûts

– +10 à 20% de ventes.

…existe-t-il vraiment une telle marge de progression ?

Transform Customer Journeys at Scale—and Transform Your Business

Cap Gemini & Efma se sont intéressés aux interactions concrètes vécues dans le secteur bancaires. Près de 8000 utilisateurs issus de 20 pays ont été interrogés. Via un site internet, une application mobile, un chatbot ou un assistant vocal le constat est sans appel : quel que soit le segment de population et le medium, la proportion d’expériences jugées positives ne dépasse jamais… 50%. Rappelons aussi que moins d’un assuré français sur deux estime que son assurance lui délivre un niveau de valeur élevé.

Enlever la complexité et se mettre à l’écoute du client est un levier puissant. Un pas en avant qu’il peut être complexe de faire. mySofie est une solution clé en main qui transforme l’assurance santé en réponses simples et en services pratiques. Conçue d’emblée avec une architecture plug-and-play, elle amène la relation client sur un plateau – de quoi décrocher les promesses alignées par le BCG.