mySofie

29 Juil, 2020

Et si on ne parlait plus… d’assurance ?

Partager l’article 

On le répète souvent ici, 68% des Français n’ont pas été contactés par leur assureur principal au cours des 24 derniers mois.

Aujourd’hui, nous pouvons comparer cette donnée à un autre chiffre :

84% de nos utilisateurs avec au moins une complémentaire connectée sont toujours présents sur mySofie un an après. Essentiel quand on sait que la durée de vie moyenne d’une application installée sur un téléphone est de 5,8 jours.

Et que 60% des utilisateurs de smartphones le « nettoient » au moins une fois par mois. C’est certainement une question de forme. Lenteur et complexité caractérisent les échanges avec les assureurs « traditionnels ».

Au contraire, les résultats de notre étude de satisfaction menée fin juin montrent que nos utilisateurs plébiscitent la facilité d’utilisation et la clarté. Mais c’est aussi et surtout une question de fond. Mon assureur santé me parle… d’assurance. Peut-être aussi un peu de prévoyance et de ma retraite. Mais toujours de contrat. Et quand il essaie d’en parler autrement, même si l’intention est louable, ça donne quelque chose comme ceci, tout juste publié par l’UNOCAM.

Mieux encore : 30% de nos utilisateurs sans aucun contrat connecté à l’application sont toujours là un an après ! Preuve qu’il y a une vie au-delà de la relation commerciale. Et que centrer l’expérience utilisateur sur ses besoins réels et immédiats est ce qui permet de nouer une relation commerciale – et pas l’inverse.

 

 

Photo de Luis Villasmil sur Unsplash

 

 

Populaires en ce moment

Dans la même catégorie

Aider l’utilisateur à apprivoiser ses données

Aider l’utilisateur à apprivoiser ses données

Chez mySofie, « onboarder » nos utilisateurs implique d’attaquer de front la défiance de mise quand on aborde le sujet des données. Comment et pourquoi choisissent-ils de nourrir l’agrégation de leurs contrats santé ? Une étude renforce les directions que nous suivons.

lire plus