mySofie

9 Juil, 2020

Mener une étude de satisfaction en pleine pandémie…

Partager l’article 

…était-ce vraiment une bonne idée ?

On vous l’avoue, c’était un peu osé, et l’idée n’a pas fait consensus immédiatement. Notamment parce que le moteur d’agrégation de mySofie avait passé plusieurs semaines (voire mois) à tourner au ralenti faute de soins. Or les contenus liés aux remboursements début 2020 représentaient 40% des vues…

Mais le confinement avait aussi été l’occasion d’ajouter d’autres cordes à notre arc. Et d’autres façons de maintenir le contact avec nos utilisateurs, comme nous vous le racontions ici.

Alors nous avons décidé que la pire des choses serait de ne pas savoir. Que notre démarche était fondée sur l’écoute et la capacité à apporter des réponses dans un secteur qui en donne rarement. Et qu’elle nous imposait de poser la question.Le résultat ne nous a pas déçus. Le Net Promoteur Score (NPS) de mySofie s’établit à +52 fin juin 2020. Il est supérieur à ceux de la plupart des acteurs de l’assurance et des mutuelles, mesurés pré-COVID. Ce score est aussi quasiment identique à son niveau d’octobre 2019 – autant dire il y a une éternité…Quelques points permettent de contextualiser cette performance :

– La moitié des applications mobiles du secteur ont un NPS négatif.

– Oscar Health, qui mène la nouvelle génération des assureurs santé américains, vient d’annoncer un NPS de +36 à l’occasion d’une nouvelle levée de fonds

– Près de la moitié de nos répondants a choisi la note maximale de 10/10.

Prêt(e)s à en savoir plus?

 

Photo de Ricardo Resende sur Unsplash

 

 

Populaires en ce moment

Dans la même catégorie

Aider l’utilisateur à apprivoiser ses données

Aider l’utilisateur à apprivoiser ses données

Chez mySofie, « onboarder » nos utilisateurs implique d’attaquer de front la défiance de mise quand on aborde le sujet des données. Comment et pourquoi choisissent-ils de nourrir l’agrégation de leurs contrats santé ? Une étude renforce les directions que nous suivons.

lire plus